Quelques définitions du rugby

Extraits de "On est pas là pour être ici"

Quelques extraits de "On est pas là pour être ici", Dictionnaire absurde du rugby, par Serge Simon :

Groupé pénétrant :(grou-pépé-né-tr'en) n.comp.m.

Manière collective de prendre du plaisir pour les avants.
Syn. : la tortue, la tortoche, le ballon porté, la cocotte, la maison.
Ex. : L'adjoint aux sports ne comprenait rien au rugby. Pourtant cela faisait longtemps que sa femme prenait des cours particuliers avec toute la première ligne (sauf les remplaçants), qui lui expliquait dans tous les sens le groupé pénétrant dans l'axe profond.

Rucking :(Rêu-quiing) n.m.ang.

Déf. n° 1 : manière élégante et racée pour les Britanniques d'extraire le ballon d'un regroupement tout en étant contraints, bien malgré eux, de piétiner la gueule de leurs adversaires.
Déf. n° 2 : manière élégante et racée pour les Français de piétiner la gueule de leurs adversaires tout en étant contraints, bien malgré eux, d'extraire le ballon d'un regroupement.
Syn. : grattage, piétinement, montée de l'escalier, soupe de crampons, escalade, éventration.
Ex. : Plus personne ne pouvait arrêter le gros Dédé. La veille il avait vu un match du Tournoi où le talonneur anglais éventrait, avec les félicitations du jury, un pauvre troisième ligne écossais qui s'était endormi sur le ballon. Le rucking, avait expliqué le commentateur. Résultat des courses, Dédé avait limé ses crampons pendant une heure et, maintenant, il escaladait tout ce qui bougeait. Plus personne ne voulait aller dans les regroupements. Y compris ses coéquipiers.


Troisième mi-temps
:(3-zi-M mi-tan) n.comp.f.

Moment sacré pour les joueurs de rugby se situant après le match. Les joueurs, oubliant leur opposition parfois rugueuse des minutes précédentes, fraternisent dans un élan de communion et de poésie que tous les sports nous envient. Refaisant le match et le monde jusqu'à l'aube, ils profitent de ces instants uniques pour étaler leur lyrisme et leur finesse d'esprit.
Syn. : l'après-match.
Ex. : Pour la première fois de sa vie, le gros Bébert avait dégueulé toute la nuit. Alors que tout se passait bien, accroché au comptoir par sa ceinture, il attaquait son vingtième demi et une version inédite et rap des "Fêtes de Mauléon", quand le petit Lulu, sans aucune raison valable, lui révéla que chier, c'était comme se faire enculer à l'envers.


Footballeur
:(fou-tcheu-bôleur) n.c.m.

D'après les scientifiques, chaînon manquant entre le manchot et le flétan.
Syn. : les manchots, les pingouins, les pleureuses.
Ex. : Un footballeur en appartement, c'est sympa, mais il faut le sortir tous les jours.
×